Warrants et Options : quelles sont les différences ?

warrant - vs - options

warrant - vs - options

Le warrant est un produit financier très négocié sur les marchés. Il est très populaire, notamment au Canada ou à Hong Kong. Ce produit financier peut être acheté et vendu sur le même compte titres que les actions.

 

 

Qu’est ce qui définit un warrant ?

 

Il fonctionne comme les options. C’est un produit dérivé, c’est-à-dire un instrument financier dont la valeur est déterminée à partir de la valeur d’un actif sous-jacent, comme les actions, les indices, les matières premières, les devises…

Comme les options, le warrant est un instrument qui donne à un acheteur la possibilité, mais pas l’obligation, d’acheter ou de vendre un actif à un prix déterminé, à une date donnée, en contrepartie du paiement d’une prime.

Les warrants, comme les options, offrent la possibilité de s’exposer à la hausse et à la baisse du prix de l’actif principal sans le posséder. Les investisseurs sont attirés par ces produits car ils permettent de se protéger contre une baisse (par exemple en combinant un put warrant avec une position longue sur le sous jacent), d’utiliser l’effet de levier ou d’exploiter des opportunités d’arbitrage. La pratique de l’arbitrage est la réalisation de transactions simultanées visant à diminuer le risque de l’ensemble des positions, voire en tirer un bénéfice.

 

Qu’est-ce qui différencie un warrant d’une option ?

 

Le Warrant et l’option sont des produits financiers présentant de nombreuses similitudes. Mais, ils possèdent également des différences importantes. Il est possible d’en distinguer trois, au regard de l’émetteur, de la maturité et de la dilution.

 

Différence par rapport à l’émetteur :

Le warrant est un produit financier, créé et émis par un établissement financier. Tandis que les options sont des contrats qui sont créés et négociés sur un marché (par exemple, Euronext).

Pour les options, la négociation a lieu entre les investisseurs sur le marché secondaire. A l’inverse, le warrant est un instrument du marché primaire, car il est émis par une société. Ainsi, dans le cas de l’option, la négociation est effectuée entre les investisseurs par l’intermédiaire d’une chambre de compensation. Pour le warrant, la négociation s’effectue entre l’acquéreur et la société émettrice. Autrement dit, lorsqu’un warrant est exercé, les actions qui remplissent l’obligation ne sont pas reçues d’un autre investisseur mais directement de la société. En France, les principaux émetteurs de warrants sont Citibank, la société Générale, Commerzbank et BNP Paribas.

Les sociétés émettrices de warrant ont pour objectif de lever des fonds. Dans le cadre d’achat ou de vente d’options sur actions, la société propriétaire des actions ne reçoit pas d’argent des transactions. A l’inverse, le warrant est un moyen pour l’entreprise émettrice de collecter des fonds.

Contrairement aux options standardisées, qui sont traitées sur des marchés règlementés, comme le Chicago Board Options Exchange (C.B.O.E) aux USA ou Euronext en France, les warrants ne s’échangent pas par l’intermédiaire d’une chambre de compensation.

La chambre de compensation (clearing house en anglais) est un organisme financier intermédiaire entre un acheteur et un vendeur dont le rôle est de garantir le règlement livraison des transactions. Elle assure la gestion des transactions. Elle achète les titres au vendeur et les revend à l’acheteur. Si le vendeur est défaillant, elle se chargera de se procurer les titres et les livrer à l’acheteur au prix déterminé. Si l’acheteur est dans l’incapacité de payer les titres, elle les règlera au vendeur.

Le warrant n’étant pas échangé via une chambre de compensation, par conséquent, il existe un risque de contrepartie, à savoir pour le vendeur le risque de ne pas être payé et pour l’acheteur le risque de ne pas être livré.

Au regard de l’option, le warrant présente moins de fonctionnalités standardisées. Les délais d’expiration et le nombre d’actions illustrent cette moindre standardisation. Ainsi, pour les options la quotité est généralement de 100 actions par contrat, ce qui n’est pas le cas pour le warrant.

Les caractéristiques d’un warrant : l’échéance, le prix d’exercice et la quotité, sont choisies par l’émetteur.

 

Différence par rapport à l’échéance :

Le warrant comporte généralement une période de maturité plus longue que l’option. Les warrants arrivent généralement à échéance dans un à deux ans, ils peuvent aussi avoir des échéances supérieures à cinq ans. Les options en revanche, présentent des échéances allant de quelques semaines, quelques mois, voire deux ans. Ce qui peut parfois provoquer leur illiquidité, c’est-à-dire la difficulté à échanger le produit rapidement en raison d’un manque d’investisseurs disposer à négocier.

Toutefois, contrairement aux options, la liquidité d’un warrant est généralement assurée uniquement par l’émetteur. Ainsi, si ce dernier a émis tous ses titres et qu’il ne souhaite pas en émettre de nouveaux, alors il ne peut coter que des prix à l’achat.

 

Différence par rapport à la dilution :

La dilution désigne l’opération de bourse qui consiste à augmenter le capital d’une société par la souscription de nouvelles actions. Les conséquences de la dilution se traduisent par une minoration des droits attachés aux actions existantes au moment de l’augmentation du capital. La dilution entraine donc une réduction des droits patrimoniaux de l’actionnaire.

Les warrants entrainent une dilution car la société est obligée d’émettre de nouvelles actions. Alors que l’option achat est un instrument dérivé sur une action existante de la société. Par voie de conséquence, son exercice n’implique pas de nouvelles émissions.

Le warrant est habituellement inclus comme produit permettant l’émission d’actions. Les investisseurs aiment ce produit car il permet une participation financière supplémentaire à la croissance d’une entreprise. Pour cette dernière, cela permet de réduire le cout du financement et fournir une assurance de capital supplémentaire.

En raison du facteur de dilution, la tarification d’un warrant est légèrement différente de celle d’une option, car elle doit tenir compte de cette dilution.

 

Autres différences par rapport aux options :

Il n’est pas possible de vendre un warrant si l’acheteur ne l’a pas acheté au préalable. A contrario, une option peut être vendue sans avoir été achetée avant.

Le détenteur d’un warrant call actions qui désire exercer son droit d’achat (cf option pour call et put ), sera livré en espèces alors que pour l’exercice d’une option call actions la livraison des titres est possible.

 

 

Comme l’option, le warrant offre des avantages significatifs comme instrument dérivé, cependant comme tous les produits dérivés, il n’est pas sans risque. Il est donc nécessaire de bien comprendre ce dernier avant de s’aventurer à l’utiliser dans son portefeuille.

Recherches utilisées pour trouver cet article :différence warrant et option, Difference entre warr, différence entre warrant et option, une option peut etre un warrant
Paratger l'article