Les marchés financiers : Quels sont leurs rôles et leurs principes de fonctionnement ?

Marches-financiers

 

Marches financiers

 

Investir sur les produits financiers actions ou autres, exige un effort d’information sur les produits mais également sur les marchés où ils s’échangent. Régulièrement nous entendons : « les marchés financiers terminent la semaine en hausse ou en baisse », « les marchés financiers sont responsables de l’accroissement des déséquilibres ». Ils symbolisent un pouvoir irrationnel et qui parfois ne sert qu’une minorité. Mais de quoi s’agit-il réellement ?

Très souvent, lorsque l’on évoque les marchés financiers, nous pensons à la bourse et au marché des actions mais est-ce le seul marché financier ? Qu’est ce qui les caractérise ? Quels sont leurs rôles ? Comment fonctionnent-ils ?

 

Qu’est ce qu’un marché financier et quel est son rôle ?

Un marché est un lieu physique ou virtuel, où se rencontrent l’offre et la demande d’un bien ou d’un service. Un marché financier est donc un lieu de confrontation où se rencontrent :

  • une offre, formulée par des acteurs à capacité de financement, qui cherchent à placer leurs capitaux , principalement les ménages, mais également les entreprises et les investisseurs institutionnels (compagnies d’assurance, gérants de fonds, caisses de retraites ou fonds de pension, etc)
  • une demande, formulée par les acteurs à besoin de financement, soit les Etats et les entreprises. Ces derniers viennent chercher les capitaux qui leur permettront de financer leurs investissements

En d’autres termes, le marché financier met en relation des agents qui recherchent des capitaux (les entreprises, les collectivités locales, l’Etat) et les agents qui disposent de capitaux, principalement les ménages et les institutionnels.

Les marchés financiers sont désormais presque complétement dématérialisées et électroniques. Il n’y a presque plus de confrontation physique des échanges avec des négociateurs énonçant leurs ordres en criant ou par une gestuelle spécifique. Sur les marchés financiers, les transactions sont à présent gérer par l’intermédiaire de réseaux informatique. Cette informatisation a permis aux particuliers de suivre les cours des produits et d’effectuer des interventions dans le monde entier uniquement à partir de leur ordinateur.

La confrontation de l’offre et de la demande permet la détermination d’un prix d’échange, auquel à un instant T, les créditeurs acceptent de mettre leur argent à disposition des débiteurs .

 

Quel sont les rôles des marchés financiers ?

Ces marchés financiers ont généralement deux fonctions :

Le recours aux marchés financiers permet à une entreprise ou à un État de financer son développement (ou son fonctionnement) de façon plus modulable et moins coûteuse, dans la mesure où le risque inhérent au prêt d’argent n’est alors plus porté par un seul type d’investisseur (la banque, dans le cas du crédit bancaire), mais dilué entre une multitude d’acteurs

La principale fonction des marchés est donc de financer l’économie nationale et internationale, en permettant notamment aux États et aux entreprises de se développer, ou rembourser leur dette.

Les marchés financiers ont également une fonction d’information des agents économiques.

 

Quels sont les différents types de marchés ?

Il y a autant de marchés qu’il existe d’instruments financiers échangés. A chaque instrument financier son marché. Il existe ainsi le marché des actions, le marché des taux d’intérêts ou marché de la dette, le marché des changes, le marché des matières premières, le marché des produits dérivés.

 

Le marché des actions ou marché des titres de propriétés des entreprises.

Le marché des actions est le plus connu de tous. Plus couramment appelé « bourse » . Si ce marché occupe une place importante médiatiquement, c’est en réalité le plus petit en terme de volume de transactions (achat ou vente) . Sur ce marché s’échange les actions des sociétés cotées.

Une action représente une partie du capital d’une entreprise. C’est un titre de propriété. Le particulier qui en devient détenteur obtient alors le droit à une part des bénéfices de l’entreprise ( versée sous forme de dividende), à l’information concernant l’évolution de la société et au droit de vote lors des assemblées générales de celle-ci.

Pour chaque pays, il existe une bourse de référence comme la bourse de Londres pour le Royaume Uni, ou la bourse de Tokyo pour le japon, La plus grande bourse du monde est celle de New York appelée Wall Street.

En France, la bourse, implantée à Paris au palais Brongniart, est devenue Euronext suite à la fusion avec les bourses d’Amsterdam et de Bruxelles en 2000. Aujourd’hui, Euronext couvre les marchés de la Belgique, la France, les Pays bas, et le Portugal. Elle rassemble des marchés historiques qui remontent au début du XVIIIe siècle. C’est désormais, le principal opérateur de la zone euro.

Cette bourse pan-européenne a plusieurs rôles. Elle recueille les sociétés qui veulent se coter pour bénéficier de plus de capitaux pour continuer leur développement. Elle gère les intermédiaires de marchés (courtiers, carnet d’ordres, les ordres à l’achat et à la vente).

 

Le marché des taux d’intérêt ou marché de la dette.

Ce marché se décompose en deux marchés : le marché monétaire pour les dettes à court terme (moins de 2 ou 3 ans) et le marché obligataire, pour les dettes à moyen et long terme.

Le marché monétaire

Le marché monétaire est important en terme de transactions. Il permet aux institutions financières, aux grandes entreprises et aux Etats de placer ou d’emprunter de l’argent sur de courtes durées.

Le marché obligataire.

Sur ce marché s’échangent les obligations des entreprises et des Etats. Une obligation est un titre de créance, c’est-à-dire une reconnaissance de dette. Elle représente un prêt accordé à une entreprise ou un Etat. L’obligation donne droit au remboursement du capital prêté, au terme de l’emprunt, (c’est le nominal) et au paiement d’un intérêt (appelé coupon. ). Contrairement aux dividendes versés aux actionnaires qui varient en fonction des résultats et les choix stratégiques de l’entreprise, le revenu généré par l’obligation est connu dès le départ. L’acheteur d’une obligation prête une somme d’argent et reçoit des intérêts.

 

Le marché des changes ou marchés des devises.

Le marché des changes appelé aussi le F.O.R.E.X (contraction de Foreign Exchange) est le plus grand marché du monde en termes de transactions. Ce marché permet la régulation : il fixe les taux de change entre les différentes monnaies et n’existe que parce que différentes monnaies co existent.

Ce marché est ouvert 24 h sur 24 h et 6 jours sur 7. La devise la plus traitée est le dollar américain suivi de l’euro. Avec le développement de l’informatisation, un nombre croissant d’investisseurs particuliers se tourne vers le Forex.

Contrairement au marché actions, le marché des changes n’est pas rattaché à une place financière. C’est un marché mondial. Il n’est pas côté par une bourse physique. Il n’y a pas de cours officiel.

 

Le marché des matières premières.

Ce marché également appelé commodities, comparativement aux autres marchés, présente un volume d’échanges moins importants que les autres marchés.

 

Le marché des dérivés :

Les marchés des dérivés sont des lieux où s’échangent des instruments financiers comme les options et les contrats à terme, dont le règlement s’effectue à une date future.

Chaque instrument dérivé est lié à un autre actif comme une action, un indice boursier, une matière première dont il est inséparable

Le marché des dérivés sert à couvrir les risques de variation future des prix des actifs, de taux ou de change et permet également de prendre des positions importantes à l’achat ou à la vente avec une mise de fonds limitée (effet de levier)

 

Les types de transactions possibles sur ces marchés ?

Sur ces marchés, deux types de transactions sont possibles : de gré à gré ou via des marchés organisés.

Les produits échanges sont alors de deux types : soit ce sont des actifs financiers originaux ou bien des produits dérivés sous jacents de ces actifs.

 

Les marchés organisés ou réglementés.

Les bourses et les marchés règlementés obéissent à des règles strictes, qui constituent des protections pour les investisseurs.

L’admission des sociétés ou des titres à la cotation n’est possible qu’en respectant des règles de marché précises, notamment pour la diffusion et la transparence des informations fournies aux actionnaires et aux porteurs . La réglementation concerne principalement les conditions d’accès au marché, l’organisation des transactions, les modalités d’enregistrement et de publicité des négociations.

– lors de l’admission sur le marché réglementé : Les règles suivantes doivent être respectées – diffuser au minimum 25% du capital dans le public – présenter des comptes audités et certifiés sur les trois dernières années – une fois admise : – présenter son chiffre d’affaires tous les trois mois – donner son résultat tous les six mois – publier ses comptes annuels tous les ans

Le marché organisé garantit la maximisation des chances pour l’exécution d’un ordre, l’égalité de traitement de l’ensemble des acteurs.

Le fonctionnement du marché et ses intervenants sont soumis à contrôle des autorités de régulation. En France, cette autorité est l’autorité des marchés financiers AMF, aux Etats Unis, il s’agit de la S.E.C. Ces autorités sont chargées de veiller au bon fonctionnement des marchés.

 

Les marchés de gré à gré ou hors cote (O.T.C over the counter)

Les marchés de gré à gré ne sont pas soumis aux obligations règlementaires et n’assurent pas la liquidité des transactions.

Le marché de gré à gré n’est pas organisé, la confrontation entre l’acheteur et le vendeur s’effectue directement, il n’existe pas de chambre de compensation. Les deux parties négocient elles-mêmes les termes de la transaction. Deux types de marchés sont dits de gré à gré, le marché des changes et le marché des dérivés.

Les marchés de gré à gré sont plus risqués pour les investisseurs, notamment pour les particuliers. Ce dernier peut s’exposer à un risque de défaut de contrepartie, c’est-à-dire la faillite du vendeur ou de l’acheteur. Il peut être confronté à un risque de règlement de livraison : l’acheteur ne paie pas ou le vendeur ne fournit pas les titres.

Au sein des marchés, on distingue le marché primaire du marché secondaire.

 

Le marché primaire.

Sur le marché primaire sont mis à la disposition des investisseurs de nouveaux titres.

Il peut s’agir de la mise sur le marché de nouvelles sociétés. On parle alors d’introduction en bourse.

Il peut s’agir de titres nouvellement créés On parle alors d’émission. Ces émissions se produisent suite à l’augmentation du capital d’une entreprise déjà côtée.

Qu’est ce qu’une augmentation de capital ?

Lorsqu’une entreprise a besoin d’augmenter ses ressources pour développer un nouveau projet par exemple, elle peut recourir à une augmentation de capital. Le capital va alors être augmenté par la création de nouvelles actions, destinées à être achetées soit par des actionnaires déjà présents dans l’entreprise, soit par de nouveaux actionnaires.

Pour répondre à leurs besoins de financement, les entreprises, les institutions financières ou les Etats procèdent à des émissions de titres sur ce marché primaire.

 

Le marché secondaire :

Le marché secondaire concerne les titres déjà créés. A titre de comparaison, il s’agit du marché d’occasion pour des voitures déjà en circulation.

Quand un particulier achète une action sur le marché secondaire l’argent de la transaction ne va pas à l’entreprise, elle va au vendeur de ce titre qui peut être un autre particulier ou un investisseur institutionnel.

Le marché secondaire à deux missions :

1. Fixer un prix. Chaque transaction est réalisée à un prix appelé cours de transaction

2. Assurer la liquidité du marché, la fluidité des échanges car si le marché secondaire n’existait pas il n’y aurait pas de marché primaire car pas de revente.

Le marché secondaire permet d’évaluer quotidiennement les titres des sociétés côtées. Le prix des titres sur le marché secondaire est une valeur de référence.

Selon le type de marché, il existe des particularités. Par exemple, pour le marché obligataire, les obligations d’Etat nouvellement émises sont exclusivement réservées à des investisseurs institutionnels sélectionnés préalablement par l’organisme public en charge de la dette de l’Etat.

En revanche, les émissions de nouvelles actions peuvent être acquises par le public

Le marché secondaire obligataire est quant à lui essentiellement un marché dominé par les transactions de gré à gré. Les intervenants, acheteurs ou vendeurs, interrogent plusieurs établissements “teneurs de marché” qui leur transmettent des prix à la vente ou à l’achat, à charge pour eux de choisir ensuite l’intermédiaire qui leur aura fait la meilleure offre.

Recherches utilisées pour trouver cet article :role du marché financier, catégorie dacheteurs présente encours, le rôle et le fonctionnement des marchés financiers, les risques croissants pris par les acteurs financiers, quels sont les differentes prix selon le marcher financier?
Paratger l'article